Info

Qu'est-ce qui affecte votre vitesse d'exécution?


Vous pouvez déterminer votre vitesse en tant que coureur en divisant la distance que vous parcourez par le temps nécessaire pour le parcourir. Des facteurs physiques, tels que la fatigue, la masse corporelle et la santé générale, créeront des variations dans la rapidité de votre course; Toutefois, des facteurs externes, notamment le climat dans lequel vous vous trouvez et les vêtements que vous portez, affecteront également les performances globales.

Ton corps

Votre génétique, votre santé physique, votre nutrition et votre masse grasse jouent tous un rôle dans la rapidité avec laquelle votre corps fonctionne et dans quelle mesure il subira un stress sur ses articulations. L’âge, les habitudes de sommeil, l’alimentation et plus encore ont une incidence sur le taux de métabolisme qui transforme les aliments en énergie; Cependant, FitWatch.com suggère une collation de 250 calories le matin pour augmenter votre productivité. Augmentez votre capacité aérobique et maintenez une routine d'entraînement constante pour renforcer votre capacité générale à récupérer de la fatigue et à atteindre un nouveau niveau de condition physique.

Vêtements et chaussures

Les chaussures de sport sont généralement coussinées pour réduire l'impact de la course sur votre corps. Des chaussures appropriées minimiseront les ampoules et les attelles tibiales, vous permettant de courir avec plus de facilité et de rapidité. Sélectionnez votre train de roulement pour compenser la température, le vent, les conditions et l'environnement. Les femmes auront également besoin d’un soutien-gorge de sport offrant un bon soutien pour un minimum de mouvements et de gêne au niveau des seins.

Forme

Une bonne posture de course réduit la tension dans tout le corps et minimise la fatigue musculaire. Développez une forme appropriée en gardant la tête haute et le dos droit, sans vous pencher trop en avant. Détendez le reste de votre corps en gardant vos mèches détendues, en pliant vos coudes à un angle de 90 degrés et en laissant vos mains se nouer naturellement. Balancez vos bras entre votre poitrine et votre taille lorsque vous courez, en les pompant avec plus d'intensité pour courir des sprints courts, des collines ou la ligne d'arrivée.

Taux de foulée

Selon l'entraîneur de course à pied, Jack Daniels, votre cadence de course ou votre vitesse de foulée ont une incidence sur le choc subi par chaque pied. Daniels a surveillé les athlètes aux Jeux olympiques de 1984 et a découvert que les coureurs expérimentés, hommes et femmes, effectuaient entre 185 et 200 pas à la minute. Faites des pas naturellement plus longs pour déplacer moins d’énergie que de descendre continuellement, ce qui vous permet de courir plus loin et de vous sentir comme si vous parcouriez une distance plus courte.

Environnement

Les collines et les changements de terrain transforment le poids de votre corps en une forme de résistance qui affecte votre vitesse. Adaptez votre façon de courir en essayant de lever vos genoux, la partie du pied sur laquelle vous atterrissez et l'amplitude de mouvement de votre cheville. Les conditions météorologiques vont également aider ou nuire à votre performance si votre corps est incapable de rester au frais et hydraté. Selon MarathonGuide.com, il faut environ deux semaines de course constante pour s'acclimater à la chaleur et à l'humidité extrêmes.

Ressources