Conseils

Nourriture pour les sprinters


Le sprint implique de courtes rafales de vitesse, comme dans les courses de 100, 200 ou 400 mètres. Ce type d'exercice nécessite un type de régime spécifique pour obtenir une performance maximale différente de celle des athlètes d'endurance. S'assurer que vous mangez bien est un bon moyen de vous assurer de tirer le meilleur parti d'une pratique ou d'une compétition de sprint.

Les glucides

Les glucides sont la principale source de carburant de votre corps, ce qui en fait une partie importante de votre régime alimentaire de sprint. La Commission australienne des sports suggère de consommer une grande variété de glucides pour répondre à vos autres besoins nutritionnels en même temps. Contrairement aux coureurs d’endurance, les sprinteurs n’ont pas besoin de charger beaucoup de carbone avant un événement. La plupart des sprinteurs mangent de petits repas avant de courir pour éviter de se sentir trop rassis. Le nombre spécifique de glucides dont vous avez besoin avant le sprint dépend de la durée de votre course. Votre formateur est une bonne ressource pour déterminer un montant approprié pour vous. Les céréales, les fruits et les légumes sont les principales sources de glucides.

Protéine

Les protéines sont un autre nutriment qui fournit de l'énergie, mais pas au même degré que les glucides. Greg Vandermade, entraîneur de sprint, a déclaré à "The Daily Titan" que la consommation d'un rapport glucidique / protéines de 4 pour 1 était optimale. Les protéines jouent également un rôle important dans la construction et le maintien de muscles sains et aident à leur récupération après un sprint. Le bœuf maigre, le poulet, le poisson, les haricots, les œufs et les produits laitiers sont de bonnes sources de protéines.

Graisse

Les sprinters doivent avoir très peu de graisse corporelle pour maximiser les performances et la vitesse. Cependant, une petite quantité de graisse est nécessaire pour soutenir l'énergie et le fonctionnement du corps. La plupart des entraîneurs recommandent de limiter ou d'éviter les aliments gras et frits, car ils sont trop riches en graisse, mais entravent également les performances en rendant les sprinters lents. Les avocats, les noix, le poisson et l'huile d'olive sont des sources saines de graisse.

Échantillons de repas

Les repas que les sprinters mangent sont importants à tout moment, car un apport nutritionnel approprié chaque jour alimente la pratique et les compétitions. Le petit-déjeuner peut être composé de céréales à grains entiers avec du lait et des fruits faibles en gras, une omelette aux fruits et au fromage ou une barre énergétique. Un choix sain pour le déjeuner comprend du thon sur du pain de blé entier avec des tranches de légumes et de fruits, un bol de soupe au poulet et aux nouilles avec des craquelins de grains entiers et des légumes ou un beurre de cacahuète et un roulé à la banane sur une tortilla de blé entier. Le dîner comprend du bœuf, du poulet ou du poisson grillés, accompagnés de légumes cuits à la vapeur et de pommes de terre au four ou de riz brun. Les sprinteurs grignotent souvent des fruits secs, des noix, des barres énergétiques, des barres de céréales et des craquelins avec du fromage. Prévenir la déshydratation en buvant beaucoup d'eau constitue également une partie importante du régime alimentaire du sprinteur.

Voir la vidéo: Horsch Academy : faire évoluer son sprinter en semoir à dents de semis direct équipé en Metcalfe (Septembre 2020).