Info

Règles de course de relais de 400 mètres


Le relais 4 x 100 mètres est une épreuve par équipe dans ce qui est typiquement un sport individuel. Bien que la nature de l’événement soit relativement simple (quatre coureurs couvrant une course à pied de 400 mètres), des règles détaillées limitent la manière dont les coureurs doivent organiser l’événement. Ces règles concernent le bâton, la zone où il peut être dépassé et les couloirs de course des coureurs.

Contexte

Le relais 4 x 100 mètres a été introduit aux Jeux olympiques de Stockholm en 1912 et a été présenté à tous les Jeux olympiques d'été depuis. C'est une course à pied autour d'un tour de piste. La distance de 400 mètres est divisée de manière égale entre quatre coéquipiers qui couvrent chacun 100 mètres de la piste. Le présentateur, qui est généralement le membre le plus rapide de l’équipe, termine la course en sprintant vers la ligne d’arrivée.

Bâton

Chaque coureur, à l'exception de l'ancre, doit passer le témoin au prochain coureur. Le bâton doit être en bois, en métal ou en un autre matériau rigide. Il doit avoir une longueur de 28 à 30 centimètres, une largeur de 12 à 13 centimètres et un poids de 50 grammes. Le témoin doit être porté entre les mains des coureurs pendant toute la course. Les coureurs doivent manipuler le bâton à mains nues. les gants ne peuvent pas être utilisés pour améliorer la préhension du coureur.

Zones de prise de contrôle

Le témoin doit être laissé dans une zone de prise de contrôle longue de 20 mètres. Un coureur peut toutefois commencer à courir 10 mètres avant la zone de prise de contrôle, ce qui lui permet de gagner de la vitesse. La passe commence au moment où le coureur qui reçoit le toucher touche le bâton pour la première fois et se termine lorsque seul l'athlète au but touche le bâton. Si une partie quelconque de ce laissez-passer a lieu en dehors de la zone de prise de contrôle, l'équipe sera disqualifiée.

Ruelles

Le relais 4 x 100 mètres est entièrement géré dans les voies. Si un coureur quitte son couloir, son équipe est disqualifiée. Une exception est si un coureur lâche le bâton. Dans ce cas, il peut le prendre et peut quitter sa piste pour le faire - à condition que cela ne réduise pas la distance et ne gêne pas un autre coureur. Si un coureur réduit sa distance lorsqu’il ramasse un bâton ou gêne un autre coureur, son équipe est disqualifiée.